novembre 21

Google Photos et Google Drive

Google Photos est c’est désolidarisé de Google + en 2015, pour devenir une entité à part entière, avec une application Web, une application Android (qui remplace « Galerie » sous certaines version Android), et une applications PC.

Google Photos à deux mode de fonctionnement :

1 – Stocker ses photos et vidéos dans leurs taille et  poids d’origine sur son compte Google. Dans ce cas les fichiers seront décomptés du forfait de stockage Google Drive (15 Go en version gratuite).

2 – Stocker ses photos et vidéos en mode haute qualité. Les photos seront limités à un maximun de 16Mpx et les vidéos à une taille de 1080Px.
Google indique « …Les photos haute qualité ont une résolution pouvant atteindre 16 mégapixels. Leur impression jusqu’à un format 24 x 16 pouces, plus grand que les tailles d’impression standards, donne un bon résultat… »

Explications simples et précises

En mode haute qualité, TOUTES les photos et vidéos importées seront compressés par un algorithme de chez Google qui réduira drastiquement le poids du fichier tout en préservant la qualité visuelle (pour une impression papier ou si l’on ne zoom pas trop pour voir les détails).

Les photos,  prisent avec un capteur égal ou inférieur à 16 Mpx garderont leur dimensions d’origines. Les vidéos inférieur ou égal à 1080 Px feront de même.
Par contre, les photos prisent avec un capteur supérieur à 16Mpx verront leurs dimensions réduites et ramenés à un ration équivalent à 16 Mpx (dans mon exemple, mon APN à un capteur de 12Mpx, la photo fait 3000X4000 pixels (4X3 = 12)). Idem pour les vidéos supérieur à 1080 Px qui seront donc ramenés à cette dimension.

Test perso

Pourtant, j’ai importé (en mode haute qualité) dans Google Photos une photos, prix avec un appareil de Panasonic TMC-TZ10 (avec un capteur de 12Mpx photo originalet qui fait sur mon disque-dur un poids de 3.4 Mo et une taille de 3000 X 4000 pixels.

 

 

 

 

Je l’ai ensuite exporté de Google Photos, pour voir les différences

photo exporté de Google

 

 

 

 

 

Si la photo garde la même taille, son poids a été considérablement réduit, elle fait 984 Ko.

Test de qualité par un Internaute

Application PC

L’application pour PC peut importer automatiquement les photos des dossiers indiqués dans les paramètres, en mode original ou haute qualité.

google-photos-parametres

 

 

 

 

 

Une fois l’import terminer, un clic droit permet d’ouvrir le navigateur et de voir les photos importés, dans mon test, c’est IE qui s’ouvre alors que c’est bien Chrome qui est déclarer comme navigateur par défaut ?!?

google-affiche-import

 

Par contre, aussi bien dans l’application Web que Mobile, on ne retrouvera pas des dossiers mais juste leurs contenus.
La notion de dossier n’existe pas avec « Photos », elle est remplacé par des « Albums » qu’on ne pourra créer QUE via l’application Web ou mobile, il faudra pour cela les sélectionner (elle sont classer par groupe de date de prise de vue et un clic sur la date permet de sélectionner tout le groupe) et les placer les photos dans l’album désigné, pas des plus pratique donc d’autant que, dans mon test, l’application Web m’indique souvent « un problème est survenue lors de l’ajout à l’album« . Pas cool pour si retrouver ensuite.
A priori, l’utilisation de l’application Web est préférable.

Application Web

dans ce cas, rien à installer évidement, il suffit de ce rendre sur la page Google Photos, de cliquer sur l’icone en haut pour choisir des photos dans un des dossiers de son PC.

Une fois l’import terminé, on peut facilement choisir de placer les photos importés dans un album.

google-choix-album

Simple efficace…

Application mobile

Les photos, présentes sur « Google Photos » ne sont visible via l’application Photos SEULEMENT si l’appareil est connecté au réseau Internet.

Une nouveauté apparu fin 2015, permet de supprimer les photos présentes sur le stockage physique de votre appareil, SI elles sont aussi présentes sur « Google Photos ». Dans ce cas, il faudra avoir son appareil connecté en 4G ou WiFi pour afficher ces photos.

Liaison avec Google Drive

Google à choisi un mélange pas très judicieux à mon gout qui est de rajouter dans « Mon Drive » un dossier virtuel, situé dans l’arborescence des autres dossiers, qui affiche les photos présentes dans Google Photos.

La ou c’est tordu c’est que, si vous avez choisi l’option de stockage illimité les photos ne sont pas décomptés de l’espace de Google Drive. Mais les voir apparaître en son sein peut faire croire le contraire.

De plus, pour corser le tout, Google à rajouté une option permettant de copier les photos de Google Photos dans un dossier « Photos » situé cette fois DANS « Mon Drive » et donc cette fois, décompté de son espace. car, comme indiqué précédemment, « Google Photos » autorise un stockage illimité par ce que il a réduit le poids des photos mais elles ont quand même un poids.

google-photos-drive

 

 

 

 

 

 

Support Google

Catégorie : Drive | Commenter
mars 4

Poster des infos sur différentes plateformes en même temps

Le pitch est de pouvoir poster des articles, vu sur une page Web ou via des lecteurs de flux RSS style Feedly ou InoReader, des services en lignes qui propose souvent des boutons pour poster.

Un des problème est que, si on est loguer sur son profil (facebook ou Google+) perso, on va poster sur son mur perso ET PAS sur sa page (Facebook ou Google+).

Il faut donc ruser pour pouvoir poster sur sa page SANS avoir à changer de compte.

1er solution

Pour WordPress

Se servir d’une page Google+ pour envoyer les posts sur un site WordPress.

Passer par un service en ligne permettant de convertir des posts Google+ en flux RSS.

Puis, fabriquer une page WordPress permettant de créer des posts via un flux RSS.

Pour les autres

Pour envoyer en même temps des articles de lecteur RSS et pages Web sur  un profil perso OU une page  :Google+, Facebook, Twitter, LinkIn, j’utilise le service et l’application Buffer.

buffer-01

Un bouton permet de poster « tout de suite » MAIS avec une limitation de nombres de posts (10 par jour pour la version gratuite ? c’est pas clair dans la faq) ou de mettre « en queue » cad en attente dans une liste.

Chaque réseaux aura sa propre programmation « schedule » d’envoie à des horaires donnés.

buffer-02

 

Résumé :

Google+ -> GplusRSS.com -> WordPress

Buffer
->Google+
-> facebook
-> Twitter
-> LinkedIn

2e solution

Avec le service IFTTT, permettant de programmer des actions entrent divers services Web.

IFTTT permet d’envoyer les pots d’un flus RSS (FEED) avec une page Facebook et aussi LinkedIn.
Je prend donc l’adresse du flux RSS précédemment créé avec GplusRSS avec une petite ruse pour que le trigger FEED de IFTT l’accepte : il faut ajouter un titre à la suite du flux RSS, dans mon exemple j’ai rajouté « /D1clic » (http://gplusrss.com/rss/feed/7d07dc8d4308389a4f38848524174fdc525a7c81279de/D1Clic).

Je fais ensuite la même chose entre FEED et LinkedIn.

Résumé

Buffer -> Google+

Google+ -> GplusRSS.com -> WordPress

IFTTT

GplusRSS.com ->FEED -> Twitter
GplusRSS.com ->FEED -> LinkedIn
GplusRSS.com ->FEED -> Facebook

 

 

janvier 28

Couper le son d’un onglet

Taper dans la barre d’adresse :  chrome://flags

Rechercher le réglage :  Activer la commande d’interface utilisateur pour désactiver l’audio… le mettre sur activé

Relancer Chrome pour que la manip s’applique.

Désormais, si un onglet comporte du son (cone haut-parleur sur l’onglet) un clic-droit fera apparaitre « couper le son de l’onglet »

 

Catégorie : Chrome | Commenter
septembre 7

Déplacer le dossier Google Drive

Lorsque vous téléchargez Google Drive sur votre ordinateur un dossier par défaut sera créé dans C: \ Users \ [votre nom] \ Google Drive .
Un peu idiot si, comme sur beaucoup de PC, vous avez une partition dédiée aux données. Pour modifier l’emplacement du dossier :

  1. Cliquez sur l’icône Google Drive dans votre barre d’état
  2. Choisissez Préférences
  3. Choisissez compte Déconnecter
  4. Cliquez sur l’icône Google Drive à nouveau
  5. Connectez-vous et suivez les étapes puis cliquez sur Configuration avancée
  6. Cliquez sur Modifier pour choisir le nom du dossier et son emplacement; Ce dossier doit être vide
  7. Vos fichiers seront désormais re-synchronisées avec votre PC dans ce nouvel emplacement
  8. Supprimez l’ancien dossier (sur C:) et les fichiers
août 22

Lier son site Web à Google+

Le pitch est de lier un site WordPress à Google Plus pour qu’il soit bien reconnu et identifié par Google.

Identifiant Google+

1 er chose à faire est de récupérer l’URL de la page ou profil Google+, qui sert d’identifiant.
Il faut bien allez sur la page d’accueil du profil (qui fini avec un /posts)

Du style : https://plus.google.com/******/posts.
*** peut être un nom ou un chiffre.

Utilisateur

Editer l’utilisateur du site WordPress et ajouter l’URL dans la section « Informations de contact »

Plugin

Pour ma part, j’ai installé le plugin Yoast WordPress SEO, qui inclus une section permettant d’ajouter des profils Twitter, Facebook et Google+.
Il est bon aussi de faire les 2 premier mais je me concentre içi que sur Google+.

Yoast Google+

 

Bien cocher « ajouter les métadonnées des articles… »

Header

Une fois fait, on devrait retrouver dans le HEADER la balise « author » qui indique l’URL Google+.

header

 

SEO

Le plugin de Yoast (et un outils de Google) permet de tester si le site est bien validé par Google.

validation

 

 

 

Catégorie : Google+, WORDPRESS | Commenter
août 19

Ajouter des torrents directement dans RuTorrent

RuTorrent est un gestionnaire de torrent en ligne. Comme c’est en ligne, lorsqu’on trouve un lien torrent sur un site, le navigateur ne peut pas l’envoyer directement dedans.

Mais une extension pour Chrome (Xirvik) permet de faire ça facilement.

extension chrome

 

L’URL à indiquer est sous la forme : http://25.563.2.158/rutorrent

login et password du serveur ou machine évidement

Lors de l’ajout de torrent, on peut choisir, via une liste, dans quelle dossier télécharger le torrent (directory selection).

Indiquer « directory selection »

xirkikserver-settings

 

car mon ruTorrent est paramétré pour créer automatiquement les labels du nom du dossier choisi lors de l’ajout via Xirvik.

rutorrent-autotools

Catégorie : Chrome | Commenter
août 6

Gérer les styles dans Google Docs

Créer ses styles personnalisés

Créer un document texte, nommé « mes styles pour publication » par exemple et taper dedans  :

titre

sous-titre

normal

titre 1

titre 2

titre 3

titre 4

titre 5

Placer le curseur sur un des titre appliquer le formatage que l’on souhaite (gras, italique, taille, retrait…) à l’aide des boutons de la barre d’outils.
Une fois fait, dérouler le bouton des styles et cliquer sur « mettre à jour le titre en fonction de »

style google docs

 

Répéter l’opération, au besoin, pour les autres titres.

Une fois fait, dérouler encore le bouton des styles et cliquer sur « options/enregistrer en tant que mes styles par défaut« .

enregistrer mes styles

A partir de la, tout nouveaux document texte aura les styles définis précédemment, en déroulant de nouveau le bouton style

On peut évidement créer un autre document texte et refaire la manipulation, pour avoir un stock de styles différents et applicables à loisir.

Appliquer les styles à un document déjà créé

Dérouler le bouton des styles et cliquer sur « options/utiliser mes styles par défaut »

appliquer les styles

 

C’est parfois un peu capricieux, ne pas hésiter donc à faire « options/rétablir les styles » ou simplement fermer et réouvrir le document puis refaire la manipulation.

 

Catégorie : Drive | Commenter
août 5

Créer une carte Google Map à partir d’un tableur

Google Maps (classique) ne permet pas de placer des points sur une carte, selon des données d’un tableur. Google Maps Engine le permet pour 50 données maxi, ensuite il faut passer à la caisse.

Une autre solution est d’utiliser les « table de fusion » inclus dans Google Drive.

Dans le tableur

Dans  mon exemple, je crée un tableau avec des colones :

  • nom/prénom
  • adresse complète (pour que Maps puisse le trouver)
  • adresse
  • code postale
  • ville
  • distance
  • icone

CP, ville, distance sont inclus afin de pouvoir, plus tard, trier les données par type.

Icone permet d’avoir un icone sur la carte en rapport avec le contenu d’une des cellules (icone différente selon la donnée « distance » par exemple). C’est Google Maps qui défini, selon un mot (grn_blank, wht_blank…) à inclure dans la cellule, le type d’icone qu’il va afficher sur la carte (voir sur cette page.).

Dans ma colonne « icone » j’ai fait une formule qui dit : si dans la colonne « distance » la valeur est *** alors indique « grn_blank ».

Attention : Il vaux mieux que le tableur ne contienne pas de colonne vide, sous peine de message d’erreur du style « …colonne sans nom… ».

Une fois le  tableur fait, il faut  l’exporter en format .csv et language (UTF-8), pour éviter des caractères exotiques ensuite.

Dans Fusion Tables

Dans Google Drive, faire « nouveau/plus » et « Google fusion tables ». Importer le fichier (à partir du PC), ça peut être long si comme moi vous avez +de 500 lignes dans le tableur, on devrait arriver à ça.

google-fusion01

Il faut ensuite indiquer à Google que c’est dans la colonne « adresse » que se trouve les adresses (parfois il va dans une autre ??).
Cela se fait via le déroulant de la cellule « adresse complète », faire « change » et dans la fenêtre indiquer dans type « location ».
Les champs attribués à la localisation sont ensuite indiqués en jaunes.

google-fusion02

Ensuite, via le déroulant de l’onglet « maps » (sinon, on ajoute une « maps » via le bouton « + »), on sélectionne « select location » , le nom du champ « adresse complète » devrait apparaitre.

A partir de la, les icones devraient apparaitres sur la carte, mais on peut aller plus loin et personnaliser les icones en fonction d’un type de donnée.

Avec le bouton « feature map/change feature map » on indique simplement d’utiliser le terme indiquer dans la colonne « icone » pour aller chercher l’icone correspondant chez Google.

google-fusion03

On peut aussi filtrer l’affichage de la carte en fonction de certains critères (CP, ville…), personnaliser l’affichage des données qui apparaissent, lors du survol du point en bien plus encore… Si on rajoute une colonne « latitude » et « longitude », on peut inclure une miniature de Google Street View dans la vue en card. Tout ça est à piocher dans l’aide de fusion table.

Mettre à jour la table

A prioris, pour mettre à jour le tableau il faut d’abord supprimer les cellules :  Edit /Delete all rows, pour ensuite importer les nouvelles données : File/Import more rows

 

Catégorie : Calc, Drive, Maps | Commenter
août 3

Plusieurs Google Drive sur son PC

Actuellement, Google ne permet pas de gérer 2 dossiers Drive sur un même PC, dixit Google :

Il est impossible d’utiliser Google Drive pour Mac/PC en étant connecté simultanément à plusieurs comptes Google. Si vous souhaitez utiliser Google Drive pour Mac/PC avec un autre compte, déconnectez-vous du compte sous lequel vous êtes connecté avant de vous connecter à l’autre compte.

Il est toutefois déconseillé de procéder ainsi fréquemment, car vous devrez créer un dossier « Google Drive » à chaque fois que vous changez de compte.

Pour changer de compte, procédez comme suit :

  1. Accédez au menu « Google Drive » sur votre ordinateur.
  2. Sélectionnez Préférences (Windows) ou Paramètres (Mac).
  3. Sélectionnez Compte.
  4. Cliquez sur le bouton Déconnecter le compte.
    Une fois que vous êtes déconnecté, vos fichiers restent dans votre dossier Google Drive sur votre ordinateur, mais les modifications que vous y apportez ne sont pas synchronisées avec Google Drive sur le Web.
  5. Cliquez sur Oui. Votre compte est déconnecté de Google Drive pour Mac/PC, mais l’application reste installée.
  6. Pour vous connecter à un autre compte, accédez au menu « Google Drive » et sélectionnez Connexion.
  7. Renommez votre dossier Google Drive (par exemple : Archive Google Drive).
  8. Créez un nouveau dossier intitulé Google Drive et n’ajoutez aucun fichier au dossier.
  9. La synchronisation automatique des fichiers démarre.

 

Cependant, le logiciel INsync permet de gérer plusieurs Google Drive sur son ordinateur. Il n’en coute que 15 $ par compte Gmail.

Une conversion automatique des fichiers Office en format Gdocs est au menu.

insync01

Une fois installé, on le retrouve en zone de notification

insync02

Par contre, sur un appareil Android, il est possible d’indiquer plusieurs compte Google et de choisir, dans Gmail, Drive ou autres, quelle compte utiliser.

Catégorie : Drive | Commenter