novembre 21

Google Photos et Google Drive

Google Photos est c’est désolidarisé de Google + en 2015, pour devenir une entité à part entière, avec une application Web, une application Android (qui remplace « Galerie » sous certaines version Android), et une applications PC.

Google Photos à deux mode de fonctionnement :

1 – Stocker ses photos et vidéos dans leurs taille et  poids d’origine sur son compte Google. Dans ce cas les fichiers seront décomptés du forfait de stockage Google Drive (15 Go en version gratuite).

2 – Stocker ses photos et vidéos en mode haute qualité. Les photos seront limités à un maximun de 16Mpx et les vidéos à une taille de 1080Px.
Google indique « …Les photos haute qualité ont une résolution pouvant atteindre 16 mégapixels. Leur impression jusqu’à un format 24 x 16 pouces, plus grand que les tailles d’impression standards, donne un bon résultat… »

Explications simples et précises

En mode haute qualité, TOUTES les photos et vidéos importées seront compressés par un algorithme de chez Google qui réduira drastiquement le poids du fichier tout en préservant la qualité visuelle (pour une impression papier ou si l’on ne zoom pas trop pour voir les détails).

Les photos,  prisent avec un capteur égal ou inférieur à 16 Mpx garderont leur dimensions d’origines. Les vidéos inférieur ou égal à 1080 Px feront de même.
Par contre, les photos prisent avec un capteur supérieur à 16Mpx verront leurs dimensions réduites et ramenés à un ration équivalent à 16 Mpx (dans mon exemple, mon APN à un capteur de 12Mpx, la photo fait 3000X4000 pixels (4X3 = 12)). Idem pour les vidéos supérieur à 1080 Px qui seront donc ramenés à cette dimension.

Test perso

Pourtant, j’ai importé (en mode haute qualité) dans Google Photos une photos, prix avec un appareil de Panasonic TMC-TZ10 (avec un capteur de 12Mpx photo originalet qui fait sur mon disque-dur un poids de 3.4 Mo et une taille de 3000 X 4000 pixels.

 

 

 

 

Je l’ai ensuite exporté de Google Photos, pour voir les différences

photo exporté de Google

 

 

 

 

 

Si la photo garde la même taille, son poids a été considérablement réduit, elle fait 984 Ko.

Test de qualité par un Internaute

Application PC

L’application pour PC peut importer automatiquement les photos des dossiers indiqués dans les paramètres, en mode original ou haute qualité.

google-photos-parametres

 

 

 

 

 

Une fois l’import terminer, un clic droit permet d’ouvrir le navigateur et de voir les photos importés, dans mon test, c’est IE qui s’ouvre alors que c’est bien Chrome qui est déclarer comme navigateur par défaut ?!?

google-affiche-import

 

Par contre, aussi bien dans l’application Web que Mobile, on ne retrouvera pas des dossiers mais juste leurs contenus.
La notion de dossier n’existe pas avec « Photos », elle est remplacé par des « Albums » qu’on ne pourra créer QUE via l’application Web ou mobile, il faudra pour cela les sélectionner (elle sont classer par groupe de date de prise de vue et un clic sur la date permet de sélectionner tout le groupe) et les placer les photos dans l’album désigné, pas des plus pratique donc d’autant que, dans mon test, l’application Web m’indique souvent « un problème est survenue lors de l’ajout à l’album« . Pas cool pour si retrouver ensuite.
A priori, l’utilisation de l’application Web est préférable.

Application Web

dans ce cas, rien à installer évidement, il suffit de ce rendre sur la page Google Photos, de cliquer sur l’icone en haut pour choisir des photos dans un des dossiers de son PC.

Une fois l’import terminé, on peut facilement choisir de placer les photos importés dans un album.

google-choix-album

Simple efficace…

Application mobile

Les photos, présentes sur « Google Photos » ne sont visible via l’application Photos SEULEMENT si l’appareil est connecté au réseau Internet.

Une nouveauté apparu fin 2015, permet de supprimer les photos présentes sur le stockage physique de votre appareil, SI elles sont aussi présentes sur « Google Photos ». Dans ce cas, il faudra avoir son appareil connecté en 4G ou WiFi pour afficher ces photos.

Liaison avec Google Drive

Google à choisi un mélange pas très judicieux à mon gout qui est de rajouter dans « Mon Drive » un dossier virtuel, situé dans l’arborescence des autres dossiers, qui affiche les photos présentes dans Google Photos.

La ou c’est tordu c’est que, si vous avez choisi l’option de stockage illimité les photos ne sont pas décomptés de l’espace de Google Drive. Mais les voir apparaître en son sein peut faire croire le contraire.

De plus, pour corser le tout, Google à rajouté une option permettant de copier les photos de Google Photos dans un dossier « Photos » situé cette fois DANS « Mon Drive » et donc cette fois, décompté de son espace. car, comme indiqué précédemment, « Google Photos » autorise un stockage illimité par ce que il a réduit le poids des photos mais elles ont quand même un poids.

google-photos-drive

 

 

 

 

 

 

Support Google

Catégorie : Drive | Commenter
septembre 7

Déplacer le dossier Google Drive

Lorsque vous téléchargez Google Drive sur votre ordinateur un dossier par défaut sera créé dans C: \ Users \ [votre nom] \ Google Drive .
Un peu idiot si, comme sur beaucoup de PC, vous avez une partition dédiée aux données. Pour modifier l’emplacement du dossier :

  1. Cliquez sur l’icône Google Drive dans votre barre d’état
  2. Choisissez Préférences
  3. Choisissez compte Déconnecter
  4. Cliquez sur l’icône Google Drive à nouveau
  5. Connectez-vous et suivez les étapes puis cliquez sur Configuration avancée
  6. Cliquez sur Modifier pour choisir le nom du dossier et son emplacement; Ce dossier doit être vide
  7. Vos fichiers seront désormais re-synchronisées avec votre PC dans ce nouvel emplacement
  8. Supprimez l’ancien dossier (sur C:) et les fichiers
août 6

Gérer les styles dans Google Docs

Créer ses styles personnalisés

Créer un document texte, nommé « mes styles pour publication » par exemple et taper dedans  :

titre

sous-titre

normal

titre 1

titre 2

titre 3

titre 4

titre 5

Placer le curseur sur un des titre appliquer le formatage que l’on souhaite (gras, italique, taille, retrait…) à l’aide des boutons de la barre d’outils.
Une fois fait, dérouler le bouton des styles et cliquer sur « mettre à jour le titre en fonction de »

style google docs

 

Répéter l’opération, au besoin, pour les autres titres.

Une fois fait, dérouler encore le bouton des styles et cliquer sur « options/enregistrer en tant que mes styles par défaut« .

enregistrer mes styles

A partir de la, tout nouveaux document texte aura les styles définis précédemment, en déroulant de nouveau le bouton style

On peut évidement créer un autre document texte et refaire la manipulation, pour avoir un stock de styles différents et applicables à loisir.

Appliquer les styles à un document déjà créé

Dérouler le bouton des styles et cliquer sur « options/utiliser mes styles par défaut »

appliquer les styles

 

C’est parfois un peu capricieux, ne pas hésiter donc à faire « options/rétablir les styles » ou simplement fermer et réouvrir le document puis refaire la manipulation.

 

Catégorie : Drive | Commenter
août 5

Créer une carte Google Map à partir d’un tableur

Google Maps (classique) ne permet pas de placer des points sur une carte, selon des données d’un tableur. Google Maps Engine le permet pour 50 données maxi, ensuite il faut passer à la caisse.

Une autre solution est d’utiliser les « table de fusion » inclus dans Google Drive.

Dans le tableur

Dans  mon exemple, je crée un tableau avec des colones :

  • nom/prénom
  • adresse complète (pour que Maps puisse le trouver)
  • adresse
  • code postale
  • ville
  • distance
  • icone

CP, ville, distance sont inclus afin de pouvoir, plus tard, trier les données par type.

Icone permet d’avoir un icone sur la carte en rapport avec le contenu d’une des cellules (icone différente selon la donnée « distance » par exemple). C’est Google Maps qui défini, selon un mot (grn_blank, wht_blank…) à inclure dans la cellule, le type d’icone qu’il va afficher sur la carte (voir sur cette page.).

Dans ma colonne « icone » j’ai fait une formule qui dit : si dans la colonne « distance » la valeur est *** alors indique « grn_blank ».

Attention : Il vaux mieux que le tableur ne contienne pas de colonne vide, sous peine de message d’erreur du style « …colonne sans nom… ».

Une fois le  tableur fait, il faut  l’exporter en format .csv et language (UTF-8), pour éviter des caractères exotiques ensuite.

Dans Fusion Tables

Dans Google Drive, faire « nouveau/plus » et « Google fusion tables ». Importer le fichier (à partir du PC), ça peut être long si comme moi vous avez +de 500 lignes dans le tableur, on devrait arriver à ça.

google-fusion01

Il faut ensuite indiquer à Google que c’est dans la colonne « adresse » que se trouve les adresses (parfois il va dans une autre ??).
Cela se fait via le déroulant de la cellule « adresse complète », faire « change » et dans la fenêtre indiquer dans type « location ».
Les champs attribués à la localisation sont ensuite indiqués en jaunes.

google-fusion02

Ensuite, via le déroulant de l’onglet « maps » (sinon, on ajoute une « maps » via le bouton « + »), on sélectionne « select location » , le nom du champ « adresse complète » devrait apparaitre.

A partir de la, les icones devraient apparaitres sur la carte, mais on peut aller plus loin et personnaliser les icones en fonction d’un type de donnée.

Avec le bouton « feature map/change feature map » on indique simplement d’utiliser le terme indiquer dans la colonne « icone » pour aller chercher l’icone correspondant chez Google.

google-fusion03

On peut aussi filtrer l’affichage de la carte en fonction de certains critères (CP, ville…), personnaliser l’affichage des données qui apparaissent, lors du survol du point en bien plus encore… Si on rajoute une colonne « latitude » et « longitude », on peut inclure une miniature de Google Street View dans la vue en card. Tout ça est à piocher dans l’aide de fusion table.

Mettre à jour la table

A prioris, pour mettre à jour le tableau il faut d’abord supprimer les cellules :  Edit /Delete all rows, pour ensuite importer les nouvelles données : File/Import more rows

 

Catégorie : Calc, Drive, Maps | Commenter
août 3

Plusieurs Google Drive sur son PC

Actuellement, Google ne permet pas de gérer 2 dossiers Drive sur un même PC, dixit Google :

Il est impossible d’utiliser Google Drive pour Mac/PC en étant connecté simultanément à plusieurs comptes Google. Si vous souhaitez utiliser Google Drive pour Mac/PC avec un autre compte, déconnectez-vous du compte sous lequel vous êtes connecté avant de vous connecter à l’autre compte.

Il est toutefois déconseillé de procéder ainsi fréquemment, car vous devrez créer un dossier « Google Drive » à chaque fois que vous changez de compte.

Pour changer de compte, procédez comme suit :

  1. Accédez au menu « Google Drive » sur votre ordinateur.
  2. Sélectionnez Préférences (Windows) ou Paramètres (Mac).
  3. Sélectionnez Compte.
  4. Cliquez sur le bouton Déconnecter le compte.
    Une fois que vous êtes déconnecté, vos fichiers restent dans votre dossier Google Drive sur votre ordinateur, mais les modifications que vous y apportez ne sont pas synchronisées avec Google Drive sur le Web.
  5. Cliquez sur Oui. Votre compte est déconnecté de Google Drive pour Mac/PC, mais l’application reste installée.
  6. Pour vous connecter à un autre compte, accédez au menu « Google Drive » et sélectionnez Connexion.
  7. Renommez votre dossier Google Drive (par exemple : Archive Google Drive).
  8. Créez un nouveau dossier intitulé Google Drive et n’ajoutez aucun fichier au dossier.
  9. La synchronisation automatique des fichiers démarre.

 

Cependant, le logiciel INsync permet de gérer plusieurs Google Drive sur son ordinateur. Il n’en coute que 15 $ par compte Gmail.

Une conversion automatique des fichiers Office en format Gdocs est au menu.

insync01

Une fois installé, on le retrouve en zone de notification

insync02

Par contre, sur un appareil Android, il est possible d’indiquer plusieurs compte Google et de choisir, dans Gmail, Drive ou autres, quelle compte utiliser.

Catégorie : Drive | Commenter
janvier 28

Installer Google Drive sur Linux

A la base, rien n’est prévu par Google ou les dépôts officiel Linux pour installer Google Drive sur une distrib Linux.

Fort heureusement, il y a toujours des biais officieux.

Ouvrir un terminal :

sudo add-apt-repository ppa:thefanclub/grive-tools
sudo apt-get update
sudo apt-get install grive-tools

Pour Lubuntu ou bureau LXDE, rajouter :

sudo apt-get install libappindicator1

Ensuite, dans le menu des pallis chercher Grive Setup et lancer la config.
Le bouzin envoie sur une page Web qui demande l’accès à une API Google et fourni un code, à copier dans Gdrive Setup.

A priori, il y a des limitations :

  • Auto Sync ne détecte les changements dans vos fichiers et dossiers Google dur local.
  • Les liens symboliques ne sont pas pris en charge
  • Téléchargement Google Documents n’est pas encore possible.

 

Catégorie : Drive, Linux | Commenter
décembre 24

Google Drive ne se lance pas

Problème qui m’est arrivé sur un Seven.

L’installation de Google Drive se déroule sans problème MAIS il ne se lance pas.

Désenstallation/cleaner/réinstallation = idem.

Même en démarrant le « googledrivesync.exe » du dossier « C:\Program Files (x86)\Google\Drive » en mode admin = idem

La solution: clic-droit sur « googledrivesync.exe » /propriétés/compatibilité/

  • exécuter en mode… Vista SP2
  • exécuter en mode administrateur

Appliquer, et constater que ça ne résout rien… normal, il faut refaire la manipulation en décochant ce que l’on vient de cocher.
A priori ça remet à plat le bordel. Pour moi, ça a marché en tout cas.

 

octobre 16

Partager un dossier ou documents Avec Drive

Partager avec des personnes même sans compte Gmail

Dans son Drive, au choix :

  1. cocher la case devant le dossier/document et clic sur icone en haut « partager »
  2. clic-droit/partager/partager/envoyer un e-mail aux collaborateurs

gdocs-partage

A partir de la, on peut avoir un lien, à coller dans une page Web, dans FaceBook, Twitter, dans votre Gmail  ou en passant par un autre logiciel de mail.
Dans le champ du bas « inviter des utilisateurs » ou peut taper une adresse mail, même non enregistrée dans ses contacts Gmail, un mail sera envoyé à la personne avec un lien qui amènera vers le document.

Déterminer les autorisations

Un champ déroulant permet de déterminer si la personne pourra :

  • seulement consulter
  • consulter et modifier
  • consulter et écrire des commentaires

 

MAIS ce qui n’est pas (a mon gout) clairement expliqué à ce moment c’est « est ce que la personne aura besoin d’avoir un compte Google pour accéder au partage ? »
Cela ce fait via le champ « qui a accès », par défaut il faudra un compte Google aux partageurs.

Pour partager avec une personne n’ayant pas de compte Google, il fait spécifier « Tous les utilisateurs disposant du lien »

gdocs-autorisations

Privé

Lorsque vous créez un document privé, vous êtes la seule personne à pouvoir y accéder. Par la suite, vous pouvez accorder un droit d’accès à d’autres utilisateurs. Les personnes qui souhaitent accéder au document doivent se connecter à leur compte Google afin de confirmer qu’elles y sont autorisées.

« Privé » est l’option idéale pour des documents personnels tels que votre CV ou votre liste de contacts. Cette option est également pratique pour collaborer avec un petit cercle de contacts. Par exemple, vous et un ami ou un membre de votre famille pouvez travailler ensemble sur une lettre privée ou un calcul d’impôts.

…disposant du lien

Un élément associé à l’option Tous les utilisateurs disposant du lien fonctionne comme un numéro de téléphone sur liste rouge. Seules les personnes qui possèdent l’URL exacte du document, du fichier ou du dossier peuvent le consulter. Si vous sélectionnez en outre l’option « Autoriser tous les utilisateurs à modifier ce document », toutes les personnes disposant du lien peuvent également modifier votre document. Dans la mesure où il n’est pas nécessaire de se connecter, les lecteurs et éditeurs peuvent rester anonymes.

L’option Tous les utilisateurs disposant du lien convient parfaitement si vous souhaitez faciliter l’accès aux informations concernées et si celles-ci n’ont pas de caractère confidentiel. Un professeur d’université peut par exemple créer un document de cette catégorie décrivant le programme des cours et la bibliographie, et envoyer le lien à ses étudiants.

Public

Sélectionnez Public si vous souhaitez qu’un élément soit accessible à tous les internautes. Les documents et fichiers publics peuvent apparaître dans les résultats de recherche et toutes les personnes qui en obtiennent l’adresse Web peuvent y accéder.
Si vous sélectionnez également l’option « Autoriser tous les utilisateurs à commenter ce document » et/ou « Autoriser tous les utilisateurs à modifier ce document », toutes les personnes qui accèdent au document peuvent également le consulter, le modifier et y insérer des commentaires.

L’option Public est idéale si votre objectif est de diffuser une nouvelle. Par exemple, vous pouvez créer un tract à l’occasion d’un concert, l’enregistrer en tant que document public et publier le lien correspondant sur votre blog.

Lors de l’ajout d’un « partageur », on peut cocher « Prévenir les contacts par e-mail », afin qu’il soit prévenu du partage.
Celui çi recevra un lien l’amenant dans le dossier partagé. Un bouton situé en haut, lui permettra de « ajouter à mon Drive« .

Si le « partagé » ne clic pas sur ce bouton, il ne verra pas tout de suite le dossier dans « mon drive« , mais seulement dans « partagés avec moi »

Drive et partage

Ce qui peut prêter à confusion si vous avez installé Google Drive sur votre PC, vous vous attendez à voir le dossier partagé avec vous apparaitre dans votre dossier « Google Drive ».
Mais celui çi n’y apparaitra dedans pas avant que vous l’ayez copier dans votre « mon drive« , via « Mon drive » en ligne donc.
Le dossier « Partagés avec moi » peut être considéré comme un dossier qui n’est pas dans « mon drive » et donc, nativement pas synchronisé avec le PC.

 

A savoir aussi que tous fichiers et document Gdocs à l’intérieur d’un dossier partagé dispose de facto des même droits et accès attribués au dossier.

Envoyer en pièce-jointe.

Une option moins utilisé, un clic-droit/partager/envoyer par mail en pièce jointe permet d’envoyer un fichier (pas un dossier) via sa boite Gmail.

  • Si c’est un fichier créé via Gdocs (texte, tableur…) il vous sera demandé de convertir le fichier et format Microsoft, Open ou PDF.
  • Si c’est un fichier classique, il sera envoyé en état.

Dans tous les cas, le destinataire recevra une pièce-jointe classique et non un lien vers un fichier, histoire de ne pas trop perturber les gens qui ne sont pas à l’aise avec les liens inclus dans les mails 🙂

Catégorie : Drive | Commenter
avril 27

téléchargement via Google Drive

Google drive permet de partager ses documents pdf, doc, xls, jpg, png etc… mais quand on utilise la fonction « Partager » le lien généré est un lien qui renvoie vers la visionneuse de Google Docs. Pour le moment il n’est pas possible d’avoir un lien direct par l’interface mais comme souvent il y a une astuce pour cela 🙂
Cela est valable pour les fichiers hébergés pas pour les fichiers Google.

Créer un lien de direct download dans Google Drive

=> Au préalable il faut avoir activé le partage du fichier soit en mode public soit en mode personnes avec le lien.
Allez sur le fichier dont vous voulez un lien pour le télécharger directement.

Récupérez l’url du fichier afin d’en extraire son ID, exemple :
https://docs.google.com/file/d/0B3usKE66ohRsTmlPTl9VZDJEbUE/edit

L’url pour télécharger directement le fichier doit respecter cette forme :
https://drive.google.com/uc?export=download&id=IdDuFichier

Pour notre exemple cela donne :  https://drive.google.com/uc?export=download&id=0B3usKE66ohRsTmlPTl9VZDJEbUE Si vous cliquez sur le lien, vous ouvrirez la fenêtre de téléchargement du navigateur.

Héberger un fichier sur Drive et l’utiliser sur son site web

Avec cette même technique, on peut héberger des fichiers sur Google Drive et les utiliser pour son site. Cela est par exemple intéressant pour des images.
Pour cela il suffit d’enlever le paramètre export=download. Ce paramètre force le téléchargement et si on l’enlève on a le fichier en direct.
En reprenant l’exemple ci dessus, le fichier pdf s’ouvrira dans votre navigateur :
https://drive.google.com/uc?id=0B3usKE66ohRsTmlPTl9VZDJEbUE

Pour une image, en enlevant le export=download on peut insérer l’image dans une balise <img>

Url de l’image : https://drive.google.com/uc?id=0B3usKE66ohRscXdsTXV5TlhyX28 Ce lien ouvrira l’image dans votre navigateur.
Alors que celui ci https://drive.google.com/uc?export=download&id=0B3usKE66ohRscXdsTXV5TlhyX28 avec le paramètre export, forcera le téléchargement de l’image.

 Source

 

 

septembre 15

Créer un document à partir d’un message Gmail

Imprimer un mail de Gmail n’est pas toujours aisé car la mise en page (comme toute page web) peut être farfelue.

Avec Gmail, on peut toutefois sauvegarder un mail dans Google Drive (sauf sa pièce-jointe) sous forme de document, facilement téléchargeable en PDF, TXT, ODT ou DOCX.

Dans Gmail

Il faut que l’option « création de document » soit activé (dans paramètres/labos)

Une fois fait, il suffit d’ouvrir un mail et de cliquer sur le bouton en haut « Plus » et de sélectionner « créer un document ».

Dans Drive

On peut alors facilement modifier le texte, renommer le titre et télécharger si on le souhaite ou laisser le document dans Drive.

Catégorie : Drive, Gmail | Commenter