février 25

Resilio Syncro

Résilio syncro (anciennement BitTorrent Syncro)

Installation sur un serveur Ubuntu

sudo nano /etc/apt/sources.list.d/resilio-sync.list

Ajouter dedans :

deb http://linux-packages.resilio.com/resilio-sync/deb resilio-sync non-free

Ajouter la clé public :

wget -qO - https://linux-packages.resilio.com/resilio-sync/key.asc | sudo apt-key add -

Après le classique  apt-get update

sudo apt-get
install resilio-sync

On se place dans le dossier d’installation

cd /usr/bin

et on change l’IP (local par defaut) et le port

./rslsync --webui.listen ***.***.***.***:8888

Le fichier de config se trouve :

/etc/resilio-sync/

On fois fait, on y a accès depuis son navigateur, reste juste à suivre la démarche de création de compte.

Par contre, à chaque reboot du serveur, penser à relancer Resilio et son interface:

cd /usr/bin
./rslsync --webui.listen ***.***.***.***:8888

NOTE :

Ne pas oublier de donner des droits 777 au dossier que l’on souhaite ajouter au partage sous peine de message d’erreur lors de l’ajout via Resilio.

Par défaut, Resilio à un dossier « Archive » qui stocke les fichiers supprimer. Ca peut vite remplir le disque-dur.
Pour éviter ça, faire un clic-droit/préférences sur le dossier syncronisé et décocher la case dédié.

 

source1

source2

 

 

 

Catégorie : Linux | Commenter
mars 3

Lier 2 dossiers avec BitTorrent syncro

BitTorrentSyncro permet de syncroniser des dossiers ensemblent, la méthode (pour moi) n’est pas forcement intuitive donc…

Ajouter un dossier, allez dans ces préférences et « voir la clé ».

J’avais tendance ensuite à allez dans le second BitTorrentSyncro pour ajouter un dossier et faire ensuite une mise à jour de la clé… grosse erreur qui fout le bordel.

En fait il faut passer par « saisir une clé »

BitTorrentSync server

Sur un serveur

BitTorrentSync PC

Sur un PC

 

Catégorie : Linux, LOGICIELS | Commenter
février 11

RuTorrent ne démarre pas

Si on a accès à l’interface de Rutorrent MAIS qu’il ne veux pas se connecter à Rtorrent (pas de liste de fichiers affichée) :
Si l’interface est disponible MAIS rtorrent pas joignable

rtorrent

Bizzarement, cette commande démarre Rtorrent MAIS si on se déconnecte, il s’arrête …
Pour démarrer efficacement et durablement donc :

screen -S rtorrent rtorrent

message indiquant de vérifier le fichier config.php et les variables $CGI…

screen -fa -d -m /usr/local/bin/rtorrent

Ou

rm /root/session/rtorrent.lock
Catégorie : Linux | Commenter
décembre 9

Installer RuTorrent sur un serveur Debian

Tester sur Debian 7.5 64bits

En tant que root (mon utilisateur est « wyman »)

apt-get update
sudo apt-get install subversion build-essential automake libtool libcppunit-dev libcurl3-dev libsigc++-2.0-dev unzip unrar-free curl libncurses-dev
apt-get install apache2 php5 php5-cli php5-curl

Activer scgi for Apache

apt-get install libapache2-mod-scgi

 ln -s /etc/apache2/mods-available/scgi.load /etc/apache2/mods-enabled/scgi.load

Installer XMLRPC

mkdir /install;cd /install
svn checkout http://svn.code.sf.net/p/xmlrpc-c/code/trunk xmlrpc-c-code
cd xmlrpc-c-code
./configure --disable-cplusplus
make
make install

Installer libtorrent

cd /install
wget http://libtorrent.rakshasa.no/downloads/libtorrent-0.13.4.tar.gz
tar xvf libtorrent-0.13.4.tar.gz
cd libtorrent-0.13.4
./autogen.sh
./configure
make
make install

Installer rTorrent

cd /install
wget http://libtorrent.rakshasa.no/downloads/rtorrent-0.9.4.tar.gz
tar xzvf rtorrent-0.9.4
cd rtorrent-0.9.4
./autogen.sh
./configure --with-xmlrpc-c
make
make install
ldconfig

Configuration

cd ~/
wget http://vps6.net/src/.rtorrent.rc
cp .rtorrent.rc /home/wyman/
Editer la fichier
nano .rtorrent.rc

Modifier le chemin du dossier « download » , « .session » et « watch »

Installer RUtorrent et ces plugins

cd /install
wget https://bintray.com/artifact/download/novik65/generic/rutorrent-3.6.tar.gz
tar xvf rutorrent-3.6.tar.gz
mv rutorrent /var/www
wget https://bintray.com/artifact/download/novik65/generic/plugins-3.6.tar.gz
tar xvf plugins-3.6.tar.gz
mv plugins /var/www/rutorrent
(rm -rf /var/www/rutorrent/plugins/darkpal)
perso, je n'ai pas darkpal dans le dossier plugins, donc je n'ai pas fait cette commande
chown -R www-data:www-data /var/www/rutorrent

 

A partir de la, l’interface graphique est accessible au ip_serveur/rutorrent.

On peut cependant sécuriser un peu plus le truc, voir ce tuto

Liens :

http://web.archive.org/web/20140213003955/http://libtorrent.rakshasa.no/wiki/RTorrentCommonTasks

http://libtorrent.rakshasa.no/

https://aur.archlinux.org/packages/rtorrent-git/

https://aur.archlinux.org/packages/libtorrent-git/

https://bintray.com/novik65/generic/ruTorrent

source

Catégorie : Kimsufi, Linux | Commenter
décembre 4

Installer Utorrent sur un serveur Ubuntu

Installation

Télécharger l’archive sur le site de Utorrent

copier (via FTP ou wget) l’archive dans le dossier /opt/ (installation des logiciels commerciaux)

ce placer dans le dossier et décompresser

cd /opt/

sudo tar -xvf utserver.tar.gz

supprimer l’archive

sudo rm -rf utserver.tar.gz

Changer la permission du dossier créé (faire un ls pour voir son nom)

sudo chmod 777 -R utorrent-server-alpha-v3_3

Créer un lien symbolique vers le dossier bin de l’utilisateur

sudo ln -s /opt/utorrent-server-alpha-v3_3/utserver /usr/bin/utserver

Démarrer Utorrent avec la commande

utserver -settingspath /opt/utorrent-server-alpha-v3_3/ &

 

Paramétrage

A partir d’un navigateur (local) allez sur

localhost:8080/gui

le login est « admin » , laisser vide le mot de passe (mais impératif de le changer ensuite)

dans les paramètres de Utorrent, indiquer un dossier de téléchargement situé sur la plus grosse partition du serveur, de préférence dans le Home :

/home/rutorrent/downloads/

et le dossier des torrents

/home/rutorrent/downloads/torrent/

source source

Catégorie : Linux | Commenter
août 16

bien configurer ruTorrent

Pour installer ruTorrent sur un serveur KimSufi 2G (Debian 7.5),  ‘ai suivi cette excellent tuto. L’étape 3 peut être longue, selon la puissance du serveur mais ça marche !

Mise à jour en decembre 2014

Les plugins (voir)

Par défaut, je n’ai pas tous les plugins installés ??

Je met en zip (version 3.6) RUtorrent-plugins

Ils sont dans le dossier /var/www/rutorrent/plugins. Mais si j’en place 1 manuellement dedans, mon interface n’as plus que l’option générale ???

rutorrent-options01

Tadd-Labels

qui permet de rajouter un label à chaque ajout de torrent

cd /var/www/rutorrent/plugins/ wget http:<span class="hljs-comment">//rutorrent-tadd-labels.googlecode.com/files/lbll-suite_0.8.1.tar.gz tar --verbose --gzip --extract --file lbll-suite_0.8.1.tar.gz rm lbll-suite_0.8.1.tar.gz

 

Rajouter des dossiers

RuTorrent crée un dossier « Downloads », il est souhaitable de créer à l’intérieur des dossiers (film, serie…) pour classer ce beau monde.

Avec mkdir, il faut leurs attribuer les même droits que l’utilisateur de ruTorrent (avec chown -R).

Etiqueter automatiquement

rutorrent-autotools

Allez dans : paramètres/autotools

Cocher « activer autolabel » et indiquer le chemin de son dossier « downloads ».

Lors de l’ajout d’un torrent, le fait de le placer dans un dossier lui attribuera une étiquette (dans la colonne de gauche de ruTorrent) du même nom que le dossier.

En cas de panne

Si l’interface est disponible MAIS rtorrent pas joignable :

rtorrent

Bizzarement, cette commande démarre Rtorrent MAIS si on se déconnecte, il s’arrête …

Pour démarrer éfficacement et durablement donc :

screen -S rtorrent rtorrent

message indiquant de vérifier le fichier config.php et les variables $CGI…

screen -fa -d -m /usr/local/bin/rtorrent

Ou

rm /root/session/rtorrent.lock

Mettre à jour

cd /<span class="hljs-keyword">var</span>/www/rutorrent/ git pull origin master

source

juillet 20

Partager un disque-dur en réseaux

Installer SAMBA

Le protocole SAMBA permet à divers OS de partager leurs disque-dur.

sudo apt-get install samba

Editer le fichier qui gère les partages (Descendre (avec la touche « bas de page »)

sudo nano /etc/samba/smb.conf
A la rubrique « global settings », bien veiller à ce que le nom du groupe soit bien le même que sur votre Windows (par défaut workgroup)
A la rubrique « Autentification », pour que le disque soit visible sur le réseau, Il faut remplacer :
#security=user 
par security=share

A la rubrique  » share definitions » :

[nom qui apparaîtra dans le partage réseau]
path = /home/cubie/DD500
browseable = yes
writable = yes
read only = no
guest ok = yes
force user = cubie 
(Ctrl+X, yes, entrer)

Redémarrer SAMBA

 sudo /etc/init.d/samba restart

Le dossier devrait apparaître et être lisible via un réseau compatible SMB.

Catégorie : Linux | Commenter
juillet 20

Monter un disque-dur NTFS sur Linux

Par défault, Linux travaille avec des partitions en Ext4 mais le NTFS est plus soupe pour une utilisation avec Windows.

Installer la prise en charge du NTFS

sudo apt-get install ntfs-3g

PS: j’aurais pu choir de formater mon disque en ext4, plus compatible Linux mais le NTFS est plus compatible pour mes autres ordinateurs.

Voir l’emplacement du disque, ex : /dev/sda5… et le numéro UUID (identifiant unique du disque) …UUID= »01CF945C34164310″

sudo blkid

Créer un dossier (ex: DD500) qui servira de « point de montage » au disque-dur

sudo mkdir /home/cubie/DD500

Monter le disque sur ce dossier

sudo mount -t ntfs /dev/sda5 /home/cubie/DD500

A partir de la, le disque est accessible en FTP MAIS si on reboot le cubieboard, il faut remonter le disque.
Il faut donc éditer un fichier permettant de « fixer » le montage du disque au démarrage.

sudo nano /etc/fstab

Ajouter ces quelques lignes

<span style="color: #000000;">UUID=01CF945C34164310 /home/cubie/DD500  ntfs-3g defaults 0</span> <span style="color: #000000;">0</span>

Le 1e 0 indique une partition Windows et le 2e indique de ne pas vérifier le disque au démarrage. (infos)

Mettre le disque-dur en veille automatique

Par défaut, le disque-dur tourne tout le temps, pas d’option de mise en veille prévu sur l’interface graphique de Lubuntu.

Il faut donc agir sur le paramètre HDPARM, en ligne de commande.

Voir si le disque-dur réagit bien à la commande (en USB par exemple, ce paramètre ne fonctionne pas).

sudo hdparm -S 25 /dev/sda5

Le chiffre indiqué correspond à fois 5 secondes. 25X5 = 125 sec = 2 minutes environ
PS : on peut avoir le « sd » du disque avec la commande :

blkid

Une fois en veille, le disque est toujours visible sur le réseau, un clic (ou un logiciel) suffit pour réveiller le disque.

Pour vérifier l’état veille/allumer du disque :

sudo hdparm -C /dev/sda5

Renvoie : stand by ou active/idle

Vérifier les erreurs SMART

Le système SMART permet de vérifier si un disque-dur présente des risques, immédiat ou à long terme,  de panne.

Installer le paquet SmartMonTools

sudo apt-get install smartmontools

Vérifier que le disque (sda5 dans mon exemple) est compatible avec SMART

sudo smartctl -i /dev/sda5

Ca renvoie ce code

SMART support is: Available – device has SMART capability.
SMART support is: Enabled

Activer le service

sudo smartctl -s on /dev/sda5

Vérification du disque

Pour un disque IDE :

sudo smartctl -a /dev/sda

Pour un disque SATA :

sudo smartctl -a -d ata /dev/sda

Le service est à activer à chaque boot, voir la source pour installer un scrit de démarrage.

source

Catégorie : Linux | Commenter
juillet 13

Mes notes sur Linux

Droits/groupe/utilisateur

Voir à qui appartient un dossier ou fichier

ls -l /le_dossier ou ls -l le_fichier

1er colonnes de 10 caractères indiques : D = dossier, – = fichier, / = lien

3e colonne = propriétaire

4e colonne = groupe

Utilisateur

adduser nom_utilisateur (on doit indiquer un mot de passe)

va créer automatiquement un dossier dans /home

passwd  nom_utilisateur

deluser nom_utilisateur (ne supprime pas le dossier et fichier)

deluser –remove-home nom_utilisateur (supprime tous)

 

Dossier accessible à un utilisateur (bien partir de root)

chown -R utilisateur:utilisateur /home/dossier/

 

Date et heure

Régler l’heure

sudo date -s HH:MM:SS

Régler la date

sudo date -s MM/JJ/AAAA

pour afficher

date

Linux utiliser le protocole NTP pour régler date te heure, pour vérifier si le service est installé :

whereis ntpdate

Si le service n’est pas installé :

sudo apt-get install ntpdate

Pour mettre à jour le serveur avec ntpdate, on peut utiliser le pool français : fr.pool.ntp.org ou utiliser le serveur NTP interne :

ntpdate ip-de-serveur

Si le décalage de temps est grand, la syncro peut poser problème, on doit donc régler l’heur manuellement comme indiquer plus haut.

Fichier et dossier

Créer un dossier

mkdir nom_du_dossier

Supprimer (pour un dossier, ajouter -R à la suite de rm)

sudo rm /dossier/a_supprimer

Renommer

sudo mv nom_avant nom_apres

copier

sudo cp /dossier_avant/fichier /dossier_apres/fichier

Déplacer

sudo mv perso /home/delcros/mon-répertoire: déplace le fichier « perso » dans le répertoire /home/delcros/mon-répertoire

 

Système

cat /etc/lsb-release : afficher version Ubuntu et codename (utile pour savoir quel dépot utiliser)

sudo reboot : pour redémarrer

sudo halt : pour arrêter

pwd : pour voir dans quelle dossier ou se trouve

top : lister et gérer les processus.

htop : lister et gérer les processus en détails (processus, ram, temps…)

pstree : lister les processus sous forme d’arborescence

service –status-all : lister les services en cours (source)

htop : audit du système.

iftop : bande passante LAN (apt-get install iftop)

bwm-ng : moniteur de bande passante simple en mode console (apt-get install bwm-ng)

df -h : afficher les partitions et l’occupation disque

blkid : afficher l’UUID et le type de partition

les paquets

Infos sur le liste des sources

nano /etc/apt/sources.list

dpkg –get-selections : lister les paquets installés

apt-get –purge nom-du-paquet : désinstaller proprement un paquet

Réseaux

Liste des serveurs DNS

nano /etc/hosts

Paramètres de connexion

nano /etc/network/interfaces

Disque-dur

df -a : (Disk Free) afficher le pourcentage d’occupation des chaque dossier (dont home)

blkid : pour afficher l’UUID et SD de chaque disque
dfc : (Autre version de df) apt-get install dfc
du : (Disk Usage) permet d’afficher la taille d’un répertoire et de tous les sous répertoires récursifs qu’il contient.
fdisk : Pour gérer les partitions.
ntfs-3g : Pour la gestion des disques en ntfs
secure-delete : apt-get install secure-delete
fslint : nettoie vos stockages de fichiers apt-get install fslint USE : /usr/share/fslint/fslint/

 

source

http://wiki.linux-france.org/wiki/Les_commandes_fondamentales_de_Linux

http://openclassrooms.com/courses/reprenez-le-controle-a-l-aide-de-linux

Catégorie : Linux, Mes notes sur | Commenter
février 1

Drivers pour Linux

Linux est parfait en terme de stabilité et de sécurité mais, les constructeurs rechignant à développer des drivers, ça peut être galère, sur les vieux PC, pour détecter le matériel.

Ce site m’a dépanné, notamment pour le driver WiFi broadcom d’un DELL Inspiron 9400.

http://nl.archive.ubuntu.com/ubuntu/pool/multiverse/l/linux-firmware-nonfree/

Catégorie : Linux | Commenter