février 11

BitTorrent syncro est désynchronisé

BitTorrent Syncro est un système permettant de syncroniser des dossiers entrent divers OS.
Je l’ai installé entre un serveur Debian et un PC sous Windows 8.1 MAIS parfois la syncro se stoppait avec un message « désynchronisé » afficher sur l’interface.

1er solution

Accéder à l’interface, cliquer sur le client (lien bleu) pour ouvrir la liste des fichiers en cours de syncro.

En haut est indiqué le chemin du fichier en cours de syncro, pour moi, quand ça désynchronise, j’ai le même fichier indiqué MAIS pas dans le dossier ou il était à l’origine (dans mon exemple, les fichiers de Robocop étaient dans …/downloads/films/)

Je suis juste allez dans le dossier « films » et supprimer le dossier « Robocop », cela à suffit à désyncroniser.

Peut être aussi que si on déplace de dossier un fichier en cours de syncro, BitTorrent perd le fil et se désynchronise.

2e solutions

  • déconnecter les dossiers qui déconnent
  • fermer le client du PC
  • supprimer le dossier (caché) .sync sur le PC
  • et sur le serveur : ls -a (pour lister le dossier caché) et rm -R .btsync (pour le supprimer)
  • recréer la liaison

 

Plus d’aide

Catégorie : Kimsufi, WINDOWS | Commenter
juillet 4

Installer BitTorrent Syncro sur le CubieBoard

Télécharger la dernière version de btsync, version pour processeur ARM

Placer le fichier ***.tar.gz dans le dossier /home/cubie/ (via SFTP par exemple)

Créer un dossier btsync dans usr/bin

sudo mkdir /usr/bin/btsync

ce dossier droit avoir des droit 755, au besoin donc faire :

sudo chmod 755 /usr/bin/btsync

Copier le ***.tar.gz dans le dossier btsync

sudo mv /home/cubie/***.tar.gz /usr/bin/btsync

Ce placer dans le dossier

cd /usr/bin/btsync

Extraire l’archive

tar -xvzf la_version_arm.tar.gz

Si problème de « no such file or directory », en ligne de commande faire :

sudo ls -l /lib/ld-linux.so.3

réponse : ls: cannot access /lib/ldlinux.so.3:No such file or directory

Faire

sudo ln -sf /lib/ld-linux-armhf.so.3 /lib/ld-linux.so.3

Ce placer dans le dossier ou est l’exécutable de btsync, pour moi

cd /usr/bin/btsync/

Démarrer le progarmme

sudo ./btsync

Et voila, le service à bien démarré, il suffit maintenant de ce connecter avec un navigateur d’un PC connecté au réseau à l’adresse :

ip_du_cubieboard:8888/gui

Une interface apparaît, permettant de sélectionner les dossiers à synchroniser et divers autres paramètres.

btsync-gui

 Démarrer le service btsync au démarrage de Cubian

1er solution

Créer un dossier caché (appelé .config), contenant un dossier « autostart »

sudo mkdir /home/cubie/.config/autostart

Créer et éditer un fichier « syncstart.desktop »

sudo nano /home/cubie/.config/autostart/syncstart.desktop

Coller ce code dedans :

[Desktop Entry]
Type=Application
 Exec=/usr/bin/btsync/btsync

Ctrl+X, yes, enter

2e solution

Dans le dossier utilisateur, créer un dossier caché .sync

sudo mkdir .sync

Dans ce dossier, créer un fichier de configuration pour BTsync

sudo nano /home/cubie/.config/config.json

Insérer ce code, indiquer :

adresse IP, login, password, et dossier .sync

{
 "device_name": "<DEVICE NAME>",
 "listening_port": 0,
 "storage_path": "/home/cubie/.sync",
 "check_for_updates": true, 
 "use_upnp": true,
 "download_limit": 0, 
 "upload_limit": 0, 
 "webui": {
 "listen": "0.0.0.0:8888",
 "login" : "admin",
 "password" : "password"
 },
 "shared_folders": []
}
Créer un script de démarrage nommé btsync
  • DAEMON =  ou est installé btsync
  • BTSYNC_USERS = nom_utilisateur (séparé par espace si plusieurs)
sudo nano /etc/init.d/btsync

ajouter ce code :

#!/bin/sh
### BEGIN INIT INFO
# Provides: btsync
# Required-Start: $local_fs $remote_fs
# Required-Stop: $local_fs $remote_fs
# Should-Start: $network
# Should-Stop: $network
# Default-Start: 2 3 4 5
# Default-Stop: 0 1 6
# Short-Description: Multi-user daemonized version of btsync.
# Description: Starts the btsync daemon for all registered users.
### END INIT INFO
 
# Replace with linux users you want to run BTSync clients for
BTSYNC_USERS="mendel"
DAEMON=/usr/bin/btsync
 
start() {
  for btsuser in $BTSYNC_USERS; do
    HOMEDIR=`getent passwd $btsuser | cut -d: -f6`
    config=$HOMEDIR/.sync/config.json
    if [ -f $config ]; then
      echo "Starting BTSync for $btsuser"
      start-stop-daemon -b -o -c $btsuser -S -u $btsuser -x $DAEMON -- --config $config
    else
      echo "Couldn't start BTSync for $btsuser (no $config found)"
    fi
  done
}
 
stop() {
  for btsuser in $BTSYNC_USERS; do
    dbpid=`pgrep -fu $btsuser $DAEMON`
    if [ ! -z "$dbpid" ]; then
      echo "Stopping btsync for $btsuser"
      start-stop-daemon -o -c $btsuser -K -u $btsuser -x $DAEMON
    fi
  done
}
 
status() {
  for btsuser in $BTSYNC_USERS; do
    dbpid=`pgrep -fu $btsuser $DAEMON`
    if [ -z "$dbpid" ]; then
      echo "btsync for USER $btsuser: not running."
    else
      echo "btsync for USER $btsuser: running (pid $dbpid)"
    fi
  done
}
 
case "$1" in
 start)
start
;;
stop)
stop
;;
restart|reload|force-reload)
stop
start
;;
status)
status
;;
*)
echo "Usage: /etc/init.d/btsync {start|stop|reload|force-reload|restart|status}"
exit 1
esac
 
exit 0

Rendre le script exécutable

sudo chmod +x /etc/init.d/btsync
Ajouter le programme au démarrage
sudo update-rc.d btsync defaults

Ne pas tenir compte du « warning »
update-rc.d: using dependency based boot sequencing
insserv: warning: script ‘btsync’ missing LSB tags andoverrides

Démarrer le script

/etc/init.d/btsync start
Voila, on peut redémarrer pour vérifier.
Peros, avec moi aucunes des solutions ne fonctionnent. Je pense que le problème vient que, dans mon dossier /etc/init.d/ ce qui devrait être un dossier « btsync » est indiqué comme disque local ».
source et source source
Catégorie : CubieBoard | Commenter
novembre 9

Installer BitTorrentSync sur un serveur Linux

BitTorrent Syncro est un système permettant de synchroniser des dossiers entre des serveurs/PC/RaspBerry/Android, via le protocole torrent et de manière sécurisé.

Sur Debian server 7.5 64Bits

Pour l’instant, la plus simple à mettre en oeuvre

Utiliser un depot pour récupérer la dernière version (2.0 en 2015)

sh -c "$(curl -fsSL http://debian.yeasoft.net/add-btsync-repository.sh)"

Mettre à jour tout ça et installer BTsync

aptget update

aptget install btsync

Suivre les choix par défaut sauf pour :

Groupe utilisateur, on a le choix de root, btsync ou l’utilisateur d’une session déjà présente sur le serveur.
Perso, j’ai mis ce dernier choix, pensant que btsync

port d’écoute, mettre entre la plage indiqué

Pour ma part, ça n’a pas fonctionné du 1er coup, j’ai du repasser par l’étape de configuration pour ça :

<span class="pln">dpkg</span><span class="pun">-</span><span class="pln">reconfigure btsync</span>

On peut éditer aussi le fichier de configuration :

nano /etc/btsync/debconf-default.conf

qui devrait ressembler à ça

btsync-config02

A noter que « storage_path » n’est pas le dossier qui est syncronisé mais le dossier qui contient des fichiers propres au fonctionnement de bittorrent syncro.

Ne reste plus qu’à ce connecter sur : http://ip_serveur:port_indiqué
pour avoir accès à l’interface. Après avoir indiqué un login/password, on peut ajouter des dossiers.

En cas de problème de droit d’écriture, on peut lister les droits d’un dossier avec :

ls -l

et modifier les droits avec

chown -R utilisateur:utilisateur /home/utilisateur/dossier

Cerise, btsync démarrage tout seul au démarrage du serveur…

En cas de pépin la dessus, on peut éditer le fichier

nano <strong>/</strong>etc/default/btsync

ou démarrer manuellement

service btsync start
service btsync stop

Mettre à jour

La dépot de BitSync étant dans la liste des dépots de mise à jour du serveur :

apt-get <span class="hljs-operator"><span class="hljs-keyword">install</span> <span class="hljs-keyword">update</span></span>

puis

apt-get install btsync

source

source

source

 

Sur Ubuntu Server ou debian (via Gnome)

Installation

Télécharger la version de bitsync pour Linux 64Bits

Créer un dossier dédié

sudo mkdir /usr/bin/btsync/

Placer le fichier dans le dossier, via FTP ou wget

ce placer dans le dossier

cd /usr/bin/btsync

extraire le fichier

sudo tar -zxvf le_fichier.tar.gz

exécuter le service

(Ou, via l’interface graphique : Ouvrir le tar de btsync, extraire le btsync et le placer dans le dossier/usr/bin)

Ce placer dans le dossier (cd /usr/bin) et démarrer le bouzin

./btsync

L’interface Web devrait être visible à l’adresse http://ip_serveur:8888/gui

NOTE pour la version 2.2

Pour ma part, je n’ai pas accès via l’adresse IP du serveur MAIS seulement via Gnome et son navigateur, à l’adresse 0.0.0.0:8888.

btsync-gui

Utilisation

A la première connexion, on est invité à créer un login et password

On peut ensuite choisir les dossiers à synchroniser sur le serveur, avec des options de partage (lecture/écriture/via QRcode…)
On peut choisir que les fichiers supprimés soit mis dans un dossier « syncro archive » à des fin de versionning par exemple.

btsync-general btsync-avancé

Il suffit ensuite d’installer les « clients » BitTorent sur chaque machines que l’on souhaite.
A moindre frais, on se fait donc un DropBox « maison » sécurisé et surtout nous appartenant.

Notes

Ne pas oublier qu’un serveur n’est pas destiné à être arrêter/démarrer régulièrement.

En cas de reboot du serveur donc, ne pas oublier de redémarrer btsync, en se plaçant dans le dossier

cd /usr/bin/btsync

et exécuter

./btsync

Il doit avoir moyen de faire démarrer automatiquement à chaque boot, via le dossier « init.d » je pense…

 

Sur Debian Serveur 7.6/64bits

Récupérer la dernière version de btsync, sur le site et la placer dans le dossier /home

Décompresser le fichier

tar xzf btsyncx64.tar.gz

Déplacer le dossier dans le dossier prévu pour les applications utilisateur par défaut

mv btsync /usr/bin/

Se placer dans le dossier de btsync

cd /usr/bin

Et démarrer le bouzin

./btsync

Un message de « PID » devrait apparaitre.

Dans votre navigateur, indiquer l’URL  : http://ip_du_serveur:8888/

Une belle page de configuration devrait apparaitre. On doit alors choisir un ID et passe et le/les dossiers à syncroniser.

Note:

Pour moi, ça marche comme ça mais beaucoup de tuto indique de faire ça.

Faire comme plus haut jusque avant le démarrage du bouzin

Créer un dossier (dans le dossier prévu pour les applications utilisateur par défaut) qui contiendra la configuration de btsync

mkdir /etc/btsync

Créer un fichier de configuration

/usr/bin/btsync–dump-sample-config>/etc/btsync/btsync.conf

Editer ce fichier

nano /etc/btsync/btsync.conf

Directory_root = le dossier qui contiendra la base de donnée de btsync

listen = 0.0.0.0:port_choisi

login et password = choisir un truc

Ouvrir les ports dans le firewall du serveur

nano /etc/init.d/firewall

Et indiquer dedans

# BitTorrent Sync
iptables -t filter -A OUTPUT -p tcp –dport port_choisi -j ACCEPT
iptables -t filter -A OUTPUT -p udp –dport port_choisi -j ACCEPT
iptables -t filter -A INPUT -p tcp –dport port_choisi -j ACCEPT
iptables -t filter -A INPUT -p udp –dport port_choisi -j ACCEPT

Prendre en compte ça

/etc/init.d/firewall

J’ai fais la modif du port, dans le fichier .conf, mais mon interface est quand même accessible avec le port 8.8.8.8 ???

Si quelqu’un peut m’éclairer la dessus.

Catégorie : Kimsufi | Commenter
octobre 27

BitTorrent Syncro sur le Raspberry

Faire la commande

pwd

Pour être sur du dossier sur lequel démarrage l’utilisateur (dans mon cas /home/pi)

Créer un dossier pour héberger BitTorrent Syncro

sudo mkdir /home/pi/btsync

Télécharger la dernière version de bitSyncro pour processeur ARM.
Dézziper le .gz et le .tar sur windows avant (il reste un fichier btsync et un fichier texte).
Copier le tout, via FTP, dans le dossier /home/pi/btsync

Ou, envoyer le .gz dans le dossier et l’extraire via la commande :

tar -zxvf derniere_version_bitsyncro.tar.gz

Se placer dans le dossier btsync

cd /home/pi/btsync

Démarrer le service

sudo ./btsync

Une fois fait, se connecter via son navigateur à l’adresse

ip-du-raspi:8888/gui

L’interface demande de créer un ID et passe, ensuite on peut choisir les dossiers à synchroniser.

Démarrer BitTorrent au boot

Pour que le service btsync démarre à chaque boot du raspi, il faut rajouter quelques trucs.

Créer un dossier caché contenant un dossier « autostart » :
/home/pi/.config/autostart
Créer et éditer un fichier « syncstart.desktop »
sudo nano /home/pi/.config/autostart/syncstart.desktop
Copier dedans ce code :
[Desktop Entry]

Type=Application

Exec=/home/pi/btsync/btsync

Voila, on peut rebooter tranquille.

En cas de problème d’heure sur le raspberry Pi

Sur un BitSync installé sur le Raspi, ça peut coincé si il se déconnecte car il se met à l’heure Américaine, si vous syncronisez avec un  serveur en France…. la solution est içi.

Source

 En cas de « plus de syncronisation »

J’ai eu le cas ou en déconnectant/reconnectant le disque-dur du Raspi, BitSync n’indique pas d’erreur MAIS ne télécharge/envoie plus rien.
Il suffit en fait de rebooter le serveur auquel il est connecté pour faire repartir le truc.

Source

Catégorie : RASPBERRY PI | Commenter