juillet 13

Mes notes sur Linux

Droits/groupe/utilisateur

Voir à qui appartient un dossier ou fichier

ls -l /le_dossier ou ls -l le_fichier

1er colonnes de 10 caractères indiques : D = dossier, – = fichier, / = lien

3e colonne = propriétaire

4e colonne = groupe

Utilisateur

adduser nom_utilisateur (on doit indiquer un mot de passe)

va créer automatiquement un dossier dans /home

passwd  nom_utilisateur

deluser nom_utilisateur (ne supprime pas le dossier et fichier)

deluser –remove-home nom_utilisateur (supprime tous)

 

Dossier accessible à un utilisateur (bien partir de root)

chown -R utilisateur:utilisateur /home/dossier/

 

Date et heure

Régler l’heure

sudo date -s HH:MM:SS

Régler la date

sudo date -s MM/JJ/AAAA

pour afficher

date

Linux utiliser le protocole NTP pour régler date te heure, pour vérifier si le service est installé :

whereis ntpdate

Si le service n’est pas installé :

sudo apt-get install ntpdate

Pour mettre à jour le serveur avec ntpdate, on peut utiliser le pool français : fr.pool.ntp.org ou utiliser le serveur NTP interne :

ntpdate ip-de-serveur

Si le décalage de temps est grand, la syncro peut poser problème, on doit donc régler l’heur manuellement comme indiquer plus haut.

Fichier et dossier

Créer un dossier

mkdir nom_du_dossier

Supprimer (pour un dossier, ajouter -R à la suite de rm)

sudo rm /dossier/a_supprimer

Renommer

sudo mv nom_avant nom_apres

copier

sudo cp /dossier_avant/fichier /dossier_apres/fichier

Déplacer

sudo mv perso /home/delcros/mon-répertoire: déplace le fichier « perso » dans le répertoire /home/delcros/mon-répertoire

 

Système

cat /etc/lsb-release : afficher version Ubuntu et codename (utile pour savoir quel dépot utiliser)

sudo reboot : pour redémarrer

sudo halt : pour arrêter

pwd : pour voir dans quelle dossier ou se trouve

top : lister et gérer les processus.

htop : lister et gérer les processus en détails (processus, ram, temps…)

pstree : lister les processus sous forme d’arborescence

service –status-all : lister les services en cours (source)

htop : audit du système.

iftop : bande passante LAN (apt-get install iftop)

bwm-ng : moniteur de bande passante simple en mode console (apt-get install bwm-ng)

df -h : afficher les partitions et l’occupation disque

blkid : afficher l’UUID et le type de partition

les paquets

Infos sur le liste des sources

nano /etc/apt/sources.list

dpkg –get-selections : lister les paquets installés

apt-get –purge nom-du-paquet : désinstaller proprement un paquet

Réseaux

Liste des serveurs DNS

nano /etc/hosts

Paramètres de connexion

nano /etc/network/interfaces

Disque-dur

df -a : (Disk Free) afficher le pourcentage d’occupation des chaque dossier (dont home)

blkid : pour afficher l’UUID et SD de chaque disque
dfc : (Autre version de df) apt-get install dfc
du : (Disk Usage) permet d’afficher la taille d’un répertoire et de tous les sous répertoires récursifs qu’il contient.
fdisk : Pour gérer les partitions.
ntfs-3g : Pour la gestion des disques en ntfs
secure-delete : apt-get install secure-delete
fslint : nettoie vos stockages de fichiers apt-get install fslint USE : /usr/share/fslint/fslint/

 

source

http://wiki.linux-france.org/wiki/Les_commandes_fondamentales_de_Linux

http://openclassrooms.com/courses/reprenez-le-controle-a-l-aide-de-linux

Catégorie : Linux, Mes notes sur | Commenter
mai 10

Installer Plex Server sur un serveur Ubuntu

Le pitch est d’installer la partie serveur de Plex sur un serveur Ubuntu (V13/64bits), installé sur un serveur KimSufi à base de processeur INTEL.
Pour infos, le Plex Server n’est pas officiellement compatible avec des processus de type ARM (Raspi, cubiebord, NAS…).  On peut parfois trouver des distribution spécialement (et officieusement) développé pour certains matériel mais il faut bien vérifier que toute les options sont présentes.

En prérequis, on doit avoir les paquets AVAHI installé.

sudo aptitude install avahi-daemon avahi-discover avahi-utils avahi-ui-utils avahi-dnsconfd libnss-mdns service-discovery-applet mdns-scan

note :
Avahi est un système qui facilite la découverte de services sur un réseau local via la suite de protocoles mDNS / DNS-SD. Cela vous permet, par exemple, de connecter votre ordinateur dans un réseau et immédiatement d’être en mesure de voir d’autres personnes avec qui vous pouvez discuter (comme le fait le protocole bonjour), ou de trouver les imprimantes partagées et autres fichiers mis à disposition sur le réseau.

Dans notre cas, cela permettra aux clients Plex connectés à votre réseau de découvrir automatiquement votre serveur Plex si celui-ci est démarré bien entendu.
Normalement certains paquets utilisés par Avahi sont présents par défaut dans votre distribution car ils sont également utilisés par zeroconf, qui est une collection d’outils et de protocoles servant à l’auto-configuration des réseaux. Cette technologie est appelée Bonjour (ou encore RendezVous) par Apple et est utilisée intensivement par Mac OS X.

Installer Plex server

récupérer l’url de la distrib, sur le site de plex (linux/ubuntu)
http://downloads.plexapp.com/plex-media-server/0.9.9.7.429-f80a8d6/plexmediaserver_0.9.9.7.429-f80a8d6_amd64.deb
ouvrir un terminal (via putty ou BitVise))  sur Kimsifi et :
wget http://downloads.plexapp.com/plex-media-server/0.9.9.7.429-f80a8d6/plexmediaserver_0.9.9.7.429-f80a8d6_amd64.deb

pour télécharger la distrib sur le kimsufi

installer la distrib

sudo dpkg -i plexmediaserver_0.9.9.7.429-f80a8d6_amd64.deb

Seconde méthode

sudo apt-get install curl
echo "deb http://shell.ninthgate.se/packages/debian squeeze main" | sudo tee -a /etc/apt/sources.list.d/plexmediaserver.list
sudo curl http://shell.ninthgate.se/packages/shell-ninthgate-se-keyring.key | sudo apt-key add -
sudo apt-get install plexmediaserver

Troisième méthode

en indiquant des sources supplémentaires au serveur

sudo nano /etc/apt/sources.list.d/plexmediaserver-lucid.list

ajouter dans le fichier :

# Ajout du dépôt pour Plexmediaserver (dépôt pour Precise non disponible)
deb http://www.plexapp.com/repo lucid main

sudo aptitude update

Se connecter au serveur

une fois fiat, l’interface est disponible à cette adresse :
Mais on n’a pas les droits d’accès, donc il faut donc créer un tunnel SSH, entre notre PC et le serveur.
A prioris, sous Linux, il suffirait de taper dans le terminal : ssh -L 32400:127.0.0.1:32400 root@37.187.1.134

Sous Windows, c’est un peu plus compliqué, perso j’ai suivi ce tuto pour que ça fonctionne :

Conclusion

J’ai pu installer et configurer le server Plex MAIS, en tout cas avec mon petit Kimsufi,

Atom™ N2800 2c / 4t 1.86 GHz+ 2 Go de RAM

 

j’ai accès à toutes les fonctions et je peux me connecter dessus, via mon PC à la maison, mais j’ai des mise en cache régulière et des lags qui ne permette pas de faire une lecture correcte.
Plex serveur demande en effet un processeur puissant (double-core) pour décoder et streamer le flus vidéo.
Il faudrait tenter avec un kimsufi de gamme avec un processeur I3, si quelqu’un à tenté le coup…
janvier 28

Installer Google Drive sur Linux

A la base, rien n’est prévu par Google ou les dépôts officiel Linux pour installer Google Drive sur une distrib Linux.

Fort heureusement, il y a toujours des biais officieux.

Ouvrir un terminal :

sudo add-apt-repository ppa:thefanclub/grive-tools
sudo apt-get update
sudo apt-get install grive-tools

Pour Lubuntu ou bureau LXDE, rajouter :

sudo apt-get install libappindicator1

Ensuite, dans le menu des pallis chercher Grive Setup et lancer la config.
Le bouzin envoie sur une page Web qui demande l’accès à une API Google et fourni un code, à copier dans Gdrive Setup.

A priori, il y a des limitations :

  • Auto Sync ne détecte les changements dans vos fichiers et dossiers Google dur local.
  • Les liens symboliques ne sont pas pris en charge
  • Téléchargement Google Documents n’est pas encore possible.

 

Catégorie : Drive, Linux | Commenter
décembre 25

LinuxReader

LinuxReader permet d’afficher le contenu d’un disque USB formaté Linux (Ext4, Ext3..) sur un PC avec Windows.
Les dossiers et fichiers sont visibles MAIS pas utilisable en état. Il faut les « save » sur une le PC, une sorte d’exportation/conversion, qui permet ensuite de les manipuler comme n’importe quelle fichier. POur Infos, un fichier de +de 1Go ne prend environs 1 minutes pour etre exporté.

Catégorie : Linux, LOGICIELS | Commenter