octobre 1

Resilio sur disque-dur Freebox

Resilio (ex BitTorrentSyncro) est un système permettant de synchroniser des dossiers entre divers appareils tel que Raspberry, NAS, PC…
Le pitch içi étant de synchroniser les dossiers  présents sur un serveur Linux avec ceux présents sur le disque-dur interne d’une Freebox revolution, via un raspberry Pi (version 1 dans mon cas) connecté en réseaux sur la Freebox.

Resilio Synchro

Installer d’abord une version Lite de Raspbian et la configurer (date, langue…).
Pour infos, le faite de placer un fichier appelé ssh (sans extension) à la racine de la carte permet d’avoir accès au Raspi directement.

Installer ensuite Resilio, la version varie selon que l’on utilise un Raspi 1 ou un Raspi 3.
Pensez à faire un apt-get update et upgrade avant.

Pour mettre Resilio au démarrage

sudo systemctl enable resilio-sync
sudo nano /usr/lib/systemd/user/resilio-sync.service
changer "WantedBy=multi-user.target" par "WantedBy=default.target"
sudo systemctl --user start resilio-sync

Ensuite, se connecter sur <ip-du-raspi>:8080/gui/

La belle interface de Resilio devrait apparaitre. Indiquer ensuite la clé, fourni par le Resilio source, et choisir le dossier de le Freebox qui sera syncronisé.

Montage du disque-dur Freebox

 

Créer un dossier dans le dossier « media » (dédié au disque externe) du raspi.

sudo mkdir /media/freebox
sudo mkdir /media/freebox/Rtorrent/

leurs donner des droits d’accès total

sudo chmod -R 777 /media/freebox/

Créer le montage

Edité le fichier de montage de disque

sudo nano /etc/fstab
//mafreebox.freebox.fr/Disque\040dur\Rtorrent /media/freebox/Rtorrent cifs _netdev,rw,nofail,x-systemd.automount,x-systemd.device-timeout=10,guest,iocharset=utf8,uid=1000,gid=1000,sec=none,file_mode=0777,dir_mode=077

uid et gid 1000 est l’utilisateur et groupe du Raspberry (afficher avec la commande id).

Si mafreebox.freebox.fr renvoie une erreur lors du montage, on peut remplacer par 192.168.0.254 ou par freebox-server.local.

La 1er partie indique que le dossier Rtorrent situé sur le disque-dur de la Freebox. Le 2e partie indique de le dossier Rtorrent, inclus dans freebox, lui même inclus dans media sera syncronisé.

Monter le disque au démarrage du Raspi

Créer un fichier

sudo nano /etc/freebox.credentials

Ecrire dedans

username=
password=

Monter le disque dur, une fois pour toute

sudo mount -a

La commande df permet de voir si le disque-dur est bien monté.

Voila, dans mon cas, tout ce qui est téléchargé sur mon Rtorrent est synchronisé avec ma Freebox…. un bonheur !

source 1

source 2

Catégorie : RASPBERRY PI | Commenter
septembre 23

Ambilight avec OpenElec et WS2801

J’ai déjà fait un post sur Ambilight MAIS avec un Raspi un Arduino et un WS2812. Cette version est plus simple et utilise un Raspberry Pi 3 (avec OpenElec) et un ruban LED WS2801.

Pour le placement des LED sur la télé, voir ce post.

Branchement

Le Raspi et le ruban LED est alimenté via une petite alim ATX 5V/6A,

Le WS2801 contient 32 LED par mètre et consomme 1.8A par mètre (50mA/LED), avec toutes les LED en blanc (source)

bien que ma mesure, avec 89 LED allumé en blanc et le rapi ne consomme que 1 A.
Théoriquement on devrait avoir 0.05 X 89 = 4.45 A. J’ai testé avec une autre alim, c’est idem…. j’ai pas de réponse la dessus.

  • +5V sur le Raspi et le fil rouge du WS2801
  • GND sur le Raspi et le fil noir/rouge du WS2801
  • CI du WS2801 sur SPI_clock du Raspi
  • DI du WS2811 sur CPI_mosi du Raspi

Logiciel

Installer l’image d’Openelec pour raspberry.

Une fois fait, installer Hyperion. Même si on peut l’installer en ligne de commande, le plus simple est de passer par le logiciel Hypercon (en Java) à installer sur Windows.

Il permet d’installer Hyperion sur le raspi (via une connexion SSH) et surtout de paramétrer les LED et autres.

Dans la rubrique hardware :

  • type = WS2801
  • Output = /dev/spidev0.0
  • baudrate = 1000 000

Le reste dépend de votre configuration et choix.

Dans le rubrique Grabber :

  • internal frame garbber = enabled
  • External/Kodi checker = enabled
  • SSH/system = Openelec /LE

Dans la rubrique SSH :

Indiquer l’adresse IP de son Raspi, le username Openelec (root), le password (openelec) puis faire « connect ».

Faire « stop hyperion »

Cliquer sur « Create Hyperion Configuration » avant d’envoyer cette configuration, via « Send config ».

Faire « start hyperion » pour actualiser la config.

En cas de problème

Vérifier que les ports SPI du Raspi sont activés via le fichier config.tx présent sur la carte SD du raspi.

nano /flash/config.txt

A la fin du fichier, on rajoute les lignes suivantes:

device_tree_overlay=overlays/enable-spi-overlay.dtb
dtparam=spi=on

On reboot ensuite le raspberry

reboot

 

 

Catégorie : RASPBERRY PI | Commenter