février 11

RuTorrent ne démarre pas

Si on a accès à l’interface de Rutorrent MAIS qu’il ne veux pas se connecter à Rtorrent (pas de liste de fichiers affichée) :
Si l’interface est disponible MAIS rtorrent pas joignable

rtorrent

Bizzarement, cette commande démarre Rtorrent MAIS si on se déconnecte, il s’arrête …
Pour démarrer efficacement et durablement donc :

screen -S rtorrent rtorrent

message indiquant de vérifier le fichier config.php et les variables $CGI…

screen -fa -d -m /usr/local/bin/rtorrent

Ou

rm /root/session/rtorrent.lock
Catégorie : Linux | Commenter
décembre 9

Installer RuTorrent sur un serveur Debian

Tester sur Debian 7.5 64bits

En tant que root (mon utilisateur est « wyman »)

apt-get update
sudo apt-get install subversion build-essential automake libtool libcppunit-dev libcurl3-dev libsigc++-2.0-dev unzip unrar-free curl libncurses-dev
apt-get install apache2 php5 php5-cli php5-curl

Activer scgi for Apache

apt-get install libapache2-mod-scgi

 ln -s /etc/apache2/mods-available/scgi.load /etc/apache2/mods-enabled/scgi.load

Installer XMLRPC

mkdir /install;cd /install
svn checkout http://svn.code.sf.net/p/xmlrpc-c/code/trunk xmlrpc-c-code
cd xmlrpc-c-code
./configure --disable-cplusplus
make
make install

Installer libtorrent

cd /install
wget http://libtorrent.rakshasa.no/downloads/libtorrent-0.13.4.tar.gz
tar xvf libtorrent-0.13.4.tar.gz
cd libtorrent-0.13.4
./autogen.sh
./configure
make
make install

Installer rTorrent

cd /install
wget http://libtorrent.rakshasa.no/downloads/rtorrent-0.9.4.tar.gz
tar xzvf rtorrent-0.9.4
cd rtorrent-0.9.4
./autogen.sh
./configure --with-xmlrpc-c
make
make install
ldconfig

Configuration

cd ~/
wget http://vps6.net/src/.rtorrent.rc
cp .rtorrent.rc /home/wyman/
Editer la fichier
nano .rtorrent.rc

Modifier le chemin du dossier « download » , « .session » et « watch »

Installer RUtorrent et ces plugins

cd /install
wget https://bintray.com/artifact/download/novik65/generic/rutorrent-3.6.tar.gz
tar xvf rutorrent-3.6.tar.gz
mv rutorrent /var/www
wget https://bintray.com/artifact/download/novik65/generic/plugins-3.6.tar.gz
tar xvf plugins-3.6.tar.gz
mv plugins /var/www/rutorrent
(rm -rf /var/www/rutorrent/plugins/darkpal)
perso, je n'ai pas darkpal dans le dossier plugins, donc je n'ai pas fait cette commande
chown -R www-data:www-data /var/www/rutorrent

 

A partir de la, l’interface graphique est accessible au ip_serveur/rutorrent.

On peut cependant sécuriser un peu plus le truc, voir ce tuto

Liens :

http://web.archive.org/web/20140213003955/http://libtorrent.rakshasa.no/wiki/RTorrentCommonTasks

http://libtorrent.rakshasa.no/

https://aur.archlinux.org/packages/rtorrent-git/

https://aur.archlinux.org/packages/libtorrent-git/

https://bintray.com/novik65/generic/ruTorrent

source

Catégorie : Kimsufi, Linux | Commenter
décembre 7

Installer une SeedBox sur un serveur Debian

Plutôt que de passer par l’install de rtorrent (client torrent) + rutorrent (interface web) + php + serveur Web….

Je décide d’installer CakeBox, même si la partie streaming via le navigateur ne m’interrese pas.
Infos : Si votre serveur à déja un serveur Web, il vaux mieux le désinstaller pour éviter les conflits.

Télécharger/installer le script

wget --no-check-certificate https://raw.github.com/Cakebox/Cakebox/master/scripts/mardambey_script.sh

L’opération peut prendre un peu de temps… une fois fait, on obtient un truc du style.

cakebox-install

Bien noter le mot de passe, au besoin retaper le dans la console DOS pour être sur des majuscule/minuscule et chiffres (entre 0 et O par ex).

Le tout est accessible via : ip_serveur/rutorrent et ip_serveur/cakebox

Rutorrent télécharge par défaut dans : /var/www/cakebox/downloads

Pensez donc à créer des dossiers pour séparer les téléchargements

cd /var/www/cakebox/downloads
mkdir serie
mkdir film

Ou plus simple, via l’interface de la cakebox

Pour ma part, sur un Debian 7.5 64bit, ça fonctionne.

source source

décembre 4

Installer Utorrent sur un serveur Ubuntu

Installation

Télécharger l’archive sur le site de Utorrent

copier (via FTP ou wget) l’archive dans le dossier /opt/ (installation des logiciels commerciaux)

ce placer dans le dossier et décompresser

cd /opt/

sudo tar -xvf utserver.tar.gz

supprimer l’archive

sudo rm -rf utserver.tar.gz

Changer la permission du dossier créé (faire un ls pour voir son nom)

sudo chmod 777 -R utorrent-server-alpha-v3_3

Créer un lien symbolique vers le dossier bin de l’utilisateur

sudo ln -s /opt/utorrent-server-alpha-v3_3/utserver /usr/bin/utserver

Démarrer Utorrent avec la commande

utserver -settingspath /opt/utorrent-server-alpha-v3_3/ &

 

Paramétrage

A partir d’un navigateur (local) allez sur

localhost:8080/gui

le login est « admin » , laisser vide le mot de passe (mais impératif de le changer ensuite)

dans les paramètres de Utorrent, indiquer un dossier de téléchargement situé sur la plus grosse partition du serveur, de préférence dans le Home :

/home/rutorrent/downloads/

et le dossier des torrents

/home/rutorrent/downloads/torrent/

source source

Catégorie : Linux | Commenter
août 24

De transmission à ruTorrent

J’avais installé transmission sur mon serveur mais je n’étais pas satisfait. Interface Web minimaliste qui ne permet pas grand chose et donc je devais passer par un logiciel Transmission GUI, installé sur le pC, pour gérer tous ça. De plus, il fallait (du moins avec Chrome) télécharger le .torrent puis ensuite le placer dans transmission, pas cool.

RuTorrent à une interface Web complète et avec de nombreux plugins intégrés permettant en autre de télécharger les fichiers directement par le navigateur, d’ajouter automatiquement une étiquette au nom du dossier ou on télécharge… De plus, une chouette extension Chrome permet d’ajouter facilement les .torrents.

Catégorie : LOGICIELS | Commenter
août 19

Ajouter des torrents directement dans RuTorrent

RuTorrent est un gestionnaire de torrent en ligne. Comme c’est en ligne, lorsqu’on trouve un lien torrent sur un site, le navigateur ne peut pas l’envoyer directement dedans.

Mais une extension pour Chrome (Xirvik) permet de faire ça facilement.

extension chrome

 

L’URL à indiquer est sous la forme : http://25.563.2.158/rutorrent

login et password du serveur ou machine évidement

Lors de l’ajout de torrent, on peut choisir, via une liste, dans quelle dossier télécharger le torrent (directory selection).

Indiquer « directory selection »

xirkikserver-settings

 

car mon ruTorrent est paramétré pour créer automatiquement les labels du nom du dossier choisi lors de l’ajout via Xirvik.

rutorrent-autotools

Catégorie : Chrome | Commenter
août 16

bien configurer ruTorrent

Pour installer ruTorrent sur un serveur KimSufi 2G (Debian 7.5),  ‘ai suivi cette excellent tuto. L’étape 3 peut être longue, selon la puissance du serveur mais ça marche !

Mise à jour en decembre 2014

Les plugins (voir)

Par défaut, je n’ai pas tous les plugins installés ??

Je met en zip (version 3.6) RUtorrent-plugins

Ils sont dans le dossier /var/www/rutorrent/plugins. Mais si j’en place 1 manuellement dedans, mon interface n’as plus que l’option générale ???

rutorrent-options01

Tadd-Labels

qui permet de rajouter un label à chaque ajout de torrent

cd /var/www/rutorrent/plugins/ wget http:<span class="hljs-comment">//rutorrent-tadd-labels.googlecode.com/files/lbll-suite_0.8.1.tar.gz tar --verbose --gzip --extract --file lbll-suite_0.8.1.tar.gz rm lbll-suite_0.8.1.tar.gz

 

Rajouter des dossiers

RuTorrent crée un dossier « Downloads », il est souhaitable de créer à l’intérieur des dossiers (film, serie…) pour classer ce beau monde.

Avec mkdir, il faut leurs attribuer les même droits que l’utilisateur de ruTorrent (avec chown -R).

Etiqueter automatiquement

rutorrent-autotools

Allez dans : paramètres/autotools

Cocher « activer autolabel » et indiquer le chemin de son dossier « downloads ».

Lors de l’ajout d’un torrent, le fait de le placer dans un dossier lui attribuera une étiquette (dans la colonne de gauche de ruTorrent) du même nom que le dossier.

En cas de panne

Si l’interface est disponible MAIS rtorrent pas joignable :

rtorrent

Bizzarement, cette commande démarre Rtorrent MAIS si on se déconnecte, il s’arrête …

Pour démarrer éfficacement et durablement donc :

screen -S rtorrent rtorrent

message indiquant de vérifier le fichier config.php et les variables $CGI…

screen -fa -d -m /usr/local/bin/rtorrent

Ou

rm /root/session/rtorrent.lock

Mettre à jour

cd /<span class="hljs-keyword">var</span>/www/rutorrent/ git pull origin master

source

juillet 11

Afficher les infos (résumé, affiche…) de fichier torrent

Le nom donné aux fichiers .torrent de film n’est pas toujours clair, on peut aussi en accumuler et ne plus savoir à quelle film ils correspondent.

Le but est, à partir de fichier .torrent situé dans un dossier sur son PC, de pouvoir afficher les infos du style:  résumé, affiche, acteurs…., récupérées sur AlloCiné ou IMDB.

J’ai trouvé 2 solutions pour ça qui nécessite simplement de renommer les fichier .torrent en .avi, pour que les logiciels les reconnaissent en tant que films.
Au moment d’inclure le fichier dans Utorrent ou votre seedbox préférée, il faut renommer le ***.avi en .torrent. ceux qui seront dans le dossier .torrent seront donc ceux qui ont été ajoutés  au logiciel torrent et ne seront plus visible dans la liste des films de Movie Explorer ou MediaBrowser.

Movie Explorer

Un Movie Explorer, portable et en Anglais à la base mais j’ai fait une French (à coller dans le dossier languages).

On indique simplement à movie explorer le dossier ou se trouve les fichier .torrent (renommer en .avi) pour qu’il les scan à va récupérer les infos sur IMDB et/ou MovieMeter.

Les infos sont en Anglais et il y a un lien pour allez sur IMDB, avoir plus d’infos.

MediaBrowser

Un peu plus compliqué, ce logiciel s’installe et active un « service Windows », qui tourne en fond de tache donc et rajoute une icone au démarrage.
Un lien sur le bureau est aussi créé, pour ouvrir le programme.

En faite, ce logiciel se connecte au Media Center de Windows (j’ai testé avec Seven 64 mais pas sous Vista ou XP), dont il rajoute un module.

 

Il y a divers paramétrages, en Anglais mais rien de transcendant.

 

Des plugins, gratuits ou payants sont disponibles pour rajouter des fonctions.

Au final donc, un logiciel lourdingue,  qui donne peu d’infos et en Anglais, pas de lien vers un quelconque services pour avoir des infos en suppléments.

Je crois qu’il y a des trucs qui pourrais faire avec AlloCiné mais j’ai pas encore trouvé ça.

Catégorie : Non classé | Commenter
juin 25

Télécharger dans sa DropBox via un lien Torrent

Via le service Boxopus.

En arrivant sur Boxopus, ce dernier va tout d’abord vous demander de vous identifier. Libre à vous de créer un compte sur le service ou bien d’utiliser votre compte Twitter, Facebook ou même Dropbox. Ensuite, vous allez bien évidemment devoir joindre votre compte Dropbox au service afin d’activer toutes ses fonctionnalités.
Plutôt logique, hein, télécharger des torrents dans Dropbox sans Dropbox, ce n’est pas forcément un choix très pertinent. Une fois que tout est bien en place, vous allez vous retrouver face à une nouvelle page avec pleiiiin de choses dedans.
En haut, nous trouverons un champ dans lequel il nous suffira de coller notre lien bittorrent.
Plus bas, on aura la liste de tous nos téléchargements. Juste à droite, dans une colonne latérale, on pourra voir où en est le trafic de Boxopus et, surtout, consulter l’état de notre compte Dropbox.

Pour balancer un lien torrent et pour commencer à télécharger le fichier associé, deux options s’offrent à nous : soit on colle le lien direct dans le champ situé tout en haut de la page, soit on va aller chercher le torrent téléchargé en cliquant sur le bouton « Browse ».
Quelques secondes plus tard, un nouveau bouton apparaît et il suffira alors de cliquer dessus pour lancer notre téléchargement.
Bon, après, il faudra quand même attendre un peu puisque ce dernier sera ajouté à une liste d’attente.
Le truc cool, en revanche, c’est qu’on pourra parfaitement fermer notre navigateur et aller vaquer à nos occupations puisque Boxopus s’occupera de tout à notre place.
Ensuite, et bien il ne nous restera plus qu’à aller récupérer le fichier dans notre Dropbox quand le téléchargement sera terminé.

Ce n’est évidemment pas le seul service du genre mais Boxopus fait plutôt bien son boulot. Après, par contre, il ne faut pas se leurrer, si ce dernier est complètement gratuit pour le moment, nul doute qu’il finira par mettre en place des restrictions et des solutions d’abonnement pour les outrepasser.

Et on notera enfin que les conditions d’utilisation du service sont plutôt claires : il est strictement interdit de l’utiliser pour télécharger du contenu protégé par les droits d’auteur.

Source: FredZone

Catégorie : DropBox | Commenter